L’Expander et le Gate sont deux contrôleur de dynamique extrêmement utile lors de nos sessions de mixage. On retrouve l’expander comme plug-in en natif dans la plupart de nos séquenceur. Le terme expander peut également être appelé expanseur. Car c’est un terme anglophone qui peut être franchisé. Son but est de maîtriser la dynamique d’un signal. Mais contrairement à un compresseur qui agit sur la partie haute du gain du signal. L’expander et le gate agissent pour maîtriser la dynamique du bas du signal (généralement là où on retrouve également le bruit résiduel).

Qu’est ce que la dynamique ?

La dynamique mesure la différence entre le signal le plus faible et le signal le plus fort.
En conclusion, un expander réduit avec plus ou moins d’intensité le signal en dessous d’un certain seuil. L’expander/Gate peut être utilisé à des fins artistiques pour sculpter le signal du son ou pour nettoyer le bruit résiduel du signal utile des pistes de nos séquenceurs audio.

Le Gate fonctionne comme un interrupteur qui coupe le signal dès qu’il se trouve en dessous du threshold (du seuil réglé en décibels). En résumé c’est le même fonctionnement qu’un Limiteur mais qui agirait uniquement sur le bas du signal.

En résumé, le gate ou noise-gate (littéralement porte de bruit) est utilisé sur les instruments percussifs. Pour nettoyer complètement le bas du signal. L’expander sert pour des traitements plus subtils. Pour atténuer certains passage dans le bas du signal. C’est très utile sur les pistes de voix ou carrement utilisé sur le mix.

expander gate

Les différents réglages de l’expander/gate :

  • THRESHOLD : le contrôle du seuil (en dB=décibel) en dessous duquel l’expander commence à compresser ou en dessous duquel le Gate (la porte) se referme pour complètement couper une partie du signal.
  • RATIO ou RANGE : règle le pourcentage de l’expansion. Avec un ratio de 1:infini on transforme l’expander en Gate. Il agit que la réduction du signal en dB lorsuq’il descend en dessous du seuil (theshold).
  • ATTACK : le temps que l’effet mettra pour fonctionner. Sur un Gate se réglage est fixe, il représente un temps d’attack rapide de quelques microsecondes. Le réglage d’attack peut aussi être utilisé pour des effets spéciaux (SOUND DESIGN) sur des plug-ins modernes.
    En coupant les attaques du signal on obtient des effets sympa!
  • HOLD : En mode Gate cela règle le temps durant lequel l’effet du Gate reste ouvert. Après que le signal tombe en dessous du threshold.
  • RELEASE : En mode Gate cela règle le temps que le gate va mettre pour se fermer après le temps HOLD.
  • FILTER : on retrouve aussi parfois un filtre (paramètrique ou bandpass. Pour commander le déclenchement de l’expander ou du gate. Par une sélection de la bande de fréquence du signal. C’est un réglage supplémentaire qui nous offre énormément de flexibilité pour contrôler encore davantage le son.
  • MONITOR : Fonctionne avec le filtre pour écouter la bande de fréquence que l’on règle.
action de l'expander gate
action de l'expander gate sur le signal

L’Expander Vs le Compresseur

Un EXPANDER agit en dessous du THRESHOLD (le seuil), contrairement au compresseur qui agit au dessus de ce fameux seuil.

L’expander est principalement utilisé pour éloigner le souffle du signal utile. Pendant les enregistrements audio en studio c’est l’un des outils les plus utiles pour améliorer la restitution de ses productions avant mixage. En réglant précisément le Threshold sur le seuil du souffle par exemple à 40 dB). En appliquant une légère expansion par exemple 1:2. On réduit de quelques décibels (dB) l’ensemble du signal qui se trouve en dessous du Threshold (le seuil).
Avec un réglage Gate, ratio de 1:infini, tout signal se trouvant en dessous du Threshold (le seuil) est rigoureusement coupé.

En pratique, il va falloir adapté les réglages de l’expander gate en fonction du signal entrant et de la nature de la piste audio. Avec les expliquations de l’article vous savez maintenant comment procéder car vous avez compris le but de cet effet passe-partout.

Général

L’expander / Gate peut être utilisé avant ou après la compression en fonction du résultat que l’on souhaite. Pour la voix il permet de supprimer le souffle capté par le microphone pendant l’enregistrement et de retrouver un peu de dynamique après une compression appuyée. Dans la méthode il est préférable de compresser en premier puis d’utiliser l’expander après.
En procédant ainsi, la compression augmente l’ensemble du signal et automatiquement le souffle. Car quand on compresse le gain au dessus du threshold (le seuil) on augmente l’intégralité du signal et donc également le souffle avec. Un expander Gate placé après la compression va éloigner ou supprimer le souffle présent dans le bas du signal sans toucher au signal utile présent dans le haut de la bande dynamique.

Notez aussi que le souffle va augmenter en s’additionnant d’étage en étage, au fil des traitements audio. C’est pour cela qu’il vaut mieux le placé à la fin de la chaîne audio. Par contre quand il s’agit d’éléments rythmiques il vaut mieux le placer au début pour couper le son inutile avec un Gate pour régler les problèmes en amont et se retrouver avec un signal propre.

expander gate

Sidechain

Le sidechain est une entrée jack stéréo supplémentaire qui va permettre de faire moduler son Gate par une source externe. Ce procédé peut permettre d’obtenir des résultats expérimentaux très créatif.

Par exemple, placé sur un groupe d’instrument mélodique et relié en sidechain à son Kick. On peut obtenir un effet de Triggering, où la musique va moduler le Gate pour couper le son de la musique à chaque coup de grosse caisse (kick). Cet effet de pompage va apporter du groove et préserver le kick qui sera mis en avant dans le mix sans rentrer en conflit avec le reste de la musique. En musique électronique c’est un effet qui est très à la mode et que je vous recommande d’expérimenter dans vos production.

Le Filtre

Le filtre est aussi très intéressant pour régler le gate ou l’expander. On peut cibler parfaitement la fréquence d’un instrument. 
Si par exemple vous avez des difficultés à régler les réglages Gates de deux toms voisins car chacun des micros captent trop de son du tom voisin. Il serait judicieux d’utiliser les filtres en les réglant sur des médiums autour de 2 à 3 kHz. Dans cette situation, le gate sera déclenché uniquement par les fréquences selectionnés. Car les micros dynamique et cardioïde ont souvent tendance à bien réduire ces fréquences quand elles ne sont pas positionnés en face. Le gain-déclencheur du micro voisin sera mieux atténué et le tout sera plus facile à gérer au mixage. Le filtre agit en interne et n’a pas d’influence sur le son.

Si vous voulez extraire une caisse claire d’une piste de vos drums. En réglant le gate normalement il va s’ouvrir celui-ci va s’ouvrir pour le son de caisse claire mais aussi pour les toms et le Kick. Mais si on règle précisement le filtre sur la fréquence de la caisse claire (sur les harmoniques haut-médiums) on arrive à ouvrir le gate uniquement pour le son de caisse claire même s’il est entouré d’autres sons plus forts.
Dans un mixage, on peut aussi utiliser la fonction du filtre pour mieux cibler l’action de l’expander sur les hautes fréquences (par exemple : le souffle) ou la voix, tout en retirant le déclenchement sur les fréquences graves.

Les DRUMS

C’est sur la batterie qu’il y a le plus de boulot avec l’utilisation du Gate. En live je vous déconseil d’utiliser de gate sur le Snare (caisse claire) car il sera trop agressif et il pourrait retirer les subtilités du jeu du batteur (petites frappes, roulement sur la peau etc). En studio par contre il reste utilisé dans les plus grands studios d’enregistrement du monde.

Le réglage du gate sert surtout à éliminer les harmoniques tournantes des peaux qui résonnent. En isolant chaque fréquence de vos pistes et en contrôlant l’enregistrement de chaque micro on évite beaucoup de problème. Comme par exemple, la caisse claire qui bave dans le micro de la grosse-caisse. En laissant des brives d’enregistrement non désirés ont peu obtenir beaucoup de problèmes car le son de l’un va changer avec l’ouverture des sons enregistrés sur le micro de l’autre. Les conflits de fréquences sont à éviter et le Gate est bien utile pour éviter ce genre de problème au mix.

Méthode pour les Drums

On va règler d’abord le threshold pour que le gate s’ouvre seulement quand on tape sur le fût. Et on désire qu’il reste fermé quand on tape sur son voisin. Utilisez toujours des plug-ins de qualité pour arriver à ce résultat.
Ensuite, on ajuste le hold et le release pour modifier le son. Avec un réglage court on garde que l’attaque du son, le signal sec, précis et puissant qui pourra servir d’assise (+compression, eq, reverbe…) des sons puissants mais moins organiques (perte de relief).
Puis on régle le Hold à quelques centièmes de secondes avec un Release de 0,05 à 0,1 sec pour récupérer plus ou moins d’harmoniques nécessaire pour la texture et la couleur du son.
Puis on se pose sur la grosse-caisse couplé avec un compresseur/limiteur pour gonfler le son au maximum.

Pour aller plus loin : découvrez nos formations sur mesures.

La Guitare

Le travail est également très important sur les guitaristes (il y a beaucoup de choses à nettoyer. Ces derniers utilisent des pédales, des amplis pour amplifier leurs guitares. Ces effets utilisés à fort volume donnent beaucoup de travail aux ingénieurs son. Quand le guitariste joue très fort tout va bien mais quand il s’arrête de jouer, les effets sont des sources de bruits et souffle très fort qui devront être nettoyer avec un gate bien réglé sans toutefois effacé des subtilités de jeux des musiciens
Beaucoup de guitaristes se servent aujourd’hui d’un noise-gate (en pédale) directement dans l’enchaînement de leurs effets en fin de chaîne avant de rentrer dans l’ampli.

La Voix

Le traitement de la voix est délicat. On n’utilise pas de Gate sur la voix sauf pour obtenir des effets FX spéciaux. Sinon cela couperait trop les voyelles et surtout les syllabes avec des risques de coupure trop brusque qui déformerait la compréhension de la voix.
Il faut préférer un Expander de qualité réglé précisément.
a vous de l’adapter à votre prise de voix. On pourrait partir sur une base de Threshold placé assez bas et un ratio de 1 :1,5. Puis commencez à remonter doucement les réglages pour arriver à un bon résultat sans avaler les chuchotements et passages bas de la prise de voix.
Le traitement de la voix va bien sonner avec un réglage de compression qui sera appliquée avant l’expansion. Micro=>Preamp=>Compression=>Deesseur=>EQ=> Expansion =>enregistreur audio numérique.

Le Mix

L’expander est un des outils de l’ingénieur Mastering. Ces derniers possèdent des plug-ins avec multi-processeurs possédant des temps de réponses mieux optimisés et des réglages plus fins.UTILISATIONS SPÉCIFIQUES

TIPS = Avec un gate on peut découper le son rythmiquement en petites séquences. Cette astuce est beaucoup utilisé dans la musique électronique. Lorsque qu’une source rythmique (Kick, sampleur, boîte à rythme) pilote via l’entrée Sidechain d’un gate le matériel audio qui est branché sur son entrée.
Selon les différents réglages du Gate (Threshold, Release et Hold) on obtient en sortie un signal découpé et au bon rythme. Très intéressant quand on traite des nappes de synthé ou autres sons qui durent dans le temps (SIDECHAIN pour grooves).
On parle aussi de triggering car avec un simple gate, on peut obtenir des signaux midi qui pourront servir à piloter d’autres processeurs.

Le gate peut aussi produire des breaks très surprenants. 
Réglé avec des réglages pour obtenir des sonorités assez raide . Le gate coupera le son précisément dès que le son baisse en intensité.

On peut également se servir de l’effet pour extraire des sons d’un enregistrement pour les traiter de nouveau, pour les réinjecter ensuite.

Pour la caisse claire, vous pourriez raccourcir considérablement le son en réglant un gate assez raide et y coller ensuite une reverbe très large avec une réponse très courte…
Votre caisse claire sera complètement métamorphosé. En conclusion, on coupe volontairement les traînées de son pour ne garder que la réverbération initiale (conserver le plus d’énergie et de couleur) pour colorer les instruments rythmiques. Phil Collins en a toujours usé sur la caisse claire et ce son typique est aujourd’hui devenu un standard incontournable.
TIPS FX = une reverbe + gate avec inversement du son.
Et c’est aussi possible avec un Delay ou des effets de modulation. Un Flanger ou un Phasing peuvent être coupés en séquences au lieu d’onduler mollement pour obtenir des résultats sympas!

Attention à ne pas vous équiper de produits bas de gamme. Car cela pourrait créer des mauvais résultats.

Pour aller plus loin : découvrez nos formations sur mesures.

Share This

Share This

Share this post with your friends!

» RECEVEZ UNE FORMATION OFFERTE (1H gratuite)