Sélectionner une page

La fabrication de la musique est un processus complexe. Il est parfois difficile de réussir une production de A à Z lorsque l’on est seul dans son studio. Une fois que l’on a validé son travail. Il faut s’attarder sur les étapes du mixage et du Mastering. En tant que producteur votre but est de sortir des musiques de votre tête est de les matérialiser dans votre logiciel préféré. Une fois que vous êtes satisfait, il faut nettoyer, optimiser, trouver un équilibre dans toutes les pistes séparés de votre enregistrement. C’est l’étape du mixage.

Le but du Mastering

  1. Votre but premier est de faire en sorte que les auditeurs entendent la musique de la même façon que vous l’avez pensé dans votre studio.
  2. Le but numéro deux est de faire en sorte que le son sorte de la même manière quelque soit le support d’écoute. Et croyez moi c’est un vrai défi, un vrai travail pour que les sensations soient les mêmes de partout. Écoute à la maison, écoute dans la voiture, écoute en club, écoute sur un iphone …
  3. Et troisième point en veut que la puissance du morceau puisse rivaliser avec la concurrence dans un certain contexte. On en fait pas sonner la musique de la même manière dans l’électro ou le rap que dans la pop ou le jazz par exemple.
Le mastering playmao

Tout cela c’est le travail du Mastering

Le travail du Mastering demande de la précision car on opère sur le fichier stéréo du morceau mixé. On agit donc sur l’ensemble du morceau. Donc nous avons besoin d’outils performants et précis pour ne pas causer des dégâts irréparables sur le morceau que l’on travail depuis des heures et des heures.

La première chose à posséder est un bon système d’écoute. Vous pouvez commencer à travailler avec un excellent casque dans un premier temps pour valider certains détails. Mais ensuite il faudra obligatoirement des enceintes monitoring pour optimiser vos réglages et travailler l’image stéréo de votre musique.

En conclusion, le but du mastering est de faire exploser sa musique, quelque soit l’endroit et le support. Il faut que ça explose, mais sans dénaturer la qualité et le message de votre musique.

Le mastering technologic music

Pas de bon Mastering sans bon mixage

Revenons à l’étape du mixage. Lorsque vous en êtes satisfait. Les conseils de votre entourage sont important pour ajuster les derniers peaufinages. Rien de vaut, une écoute amateur et innocente pour juger votre musique.

Quand tout le monde est unanime. Vous allez pouvoir faire un test qui consiste à écouter votre morceau à différents endroits. Un mix est influencé par le lieu d’enregistrement (acoustique de la pièce), les écoutes et le casque monitoring (qui ont une couleur spécifique). Faites attention c’est parfois effrayant de constater à quel point le résultat est différent en fonction des endroits (acoustique) et support d’écoute (restitution différente en fonction des caractéristiques).

Le mastering technologic music playmao

Votre audience

Vous devez avoir une vision de votre musique. Qui va écouter ma musique? Comment? A quel endroit? Sur quels supports? En boite de nuit (gros système avec de grosses basses fréquences) ou sur son téléphone (spectre médium, zéro bass).. Faites une petite étude marketing pour définir votre audience principal.

Le mastering va faire en sorte d’homogénéiser les petites ajustements et réglages nécessaires pour que l’auditeur ne fasse pas de différence et puisse apprécier le morceau de la même manière quelque soit l’endroit.

La compression, l’ami de l’ingénieur mastering

La compression est l’outil à la mode pour faire sonner sa musique. Tout le monde en a besoin : le producteur, le musicien et l’ingénieur son mixage et mastering. Il est utile pour contrôler la dynamique de son signal mais il va être utilisé de manière différente en fonction de l’objectif recherché.  

La compression sur le mastering va aider à gommer les pics de volume et les transients de certaines attaques pour mieux faire sonner son morceau. Un compresseur multibande est aussi utile pour faire une compression homogène qui va agir sur des plages de fréquences bien particulières.

Tout est une question de dosage

Le mastering

L’EQ, l’égaliseur – L’outil miracle du Mastering

Cet outil va se nommer égaliseur, comme EQ. Son but est de modifier certaines plages de fréquences en ajoutant ou en diminuant des Db (décibels)  sur certaines fréquences.

Vous souhaitez rajouter du grave dans votre morceau, il vous faut un EQ. Vous souhaitez retirer des mediums, il vous faut un EQ.

Une intervention chirurgicale (ultra précise) est nécessaire sur votre morceau. Retirer des consonnes sibilantes (les S qui sifflent dans la langue française) va se faire à l’aide d’un Eq en retirant des décibels précisément autour des 8Khz. Cette opération va résoudre un problème précisément mais sans toucher aux autres fréquences. En définitive, vous ne modifier pas l’ensemble du morceau.

Les EQ mastering sont appréciés car ils sont beaucoup plus précis et peuvent permettre de modifier un élément sans altérer la qualité globale du morceau. Dans ces cas là il faudra différencier les EQ passifs des EQ actifs qui peuvent entraîner des distorsions de phase néfaste à la qualité du morceau.

En résumé, l’égaliseur va corriger certains défauts défaut du mix. Il peut aussi rajouter de la clarté dans un mix qui manque de certaines fréquences. L’ingénieur son mastering va constamment faire un choix sur enlever certaines fréquences ou en rajouter certaines. Mais comme il intervient sur le fichier stéréo globale. Son travail doit être minutieux car chaque modification entraîne des conséquences.

Le mastering

Le travail de la stéréo

Gardez en tête que vous pouvez modifiez l’espace stéréo d’un son. Dans certains cas il est judicieux d’écarter ou de restreindre l’image stéréo d’un mastering. Un mix qui sonne froid et étroit (trop d’élément mono par exemple) pourront donner de bons résultats en écartant le champ stéréophonique. Pour obtenir un résultat plus large, plus ouvert, avec des hautes fréquences plus aériennes et plus de respiration.

Les autres outils

Le travail du mastering se porte plus précisément sur les outils de compression et d’égalisation. Mais sachez qu’il existe énormément d’outils capable d’améliorer un mixage.

Il serait intéressant d’utiliser des exciters dans certains cas pour ajouter des harmoniques agréables à l’oreille.

La compression multibande est également très important pour gagner en sensation sonore. Il va écraser l’ensemble du signal audio pour obtenir une compression globale et vous permettre d’obtenir plus de puissance en sortie.

Top Secret

Pour avoir un temps d'avance et accéder au contenu Top Secret ... 

Merci de votre souscription !

Share This

Share This

Share this post with your friends!